Ligue Alzheimer

Accompagner, Informer, Défendre, Ecouter

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
3
4
5
10
11
17
18
24
25
29
30

Memorepair

La Ligue Nationale Alzheimer Liga présente « Memorepair » service de numérisation en ligne.
En numérisant vos souvenirs, vous soutenez les patients atteints d’Alzheimer.  Plus d’informations : www.memorepair.be

Protocole Disparition Seniors au Domicile

Depuis janvier 2016, la Ligue Alzheimer a officiellement lancé le Protocole Disparition Seniors au Domicile. Pour plus d'informations sur le projet ou pour télécharger la fiche identitaire, rendez-vous dans "Nos activités" ou cliquez directement ici !

Comment s'inscrire à nos conférences ?

Pour plus de facilité, la Ligue Alzheimer ASBL propose désormais des inscriptions en ligne ! Pour y accéder, rendez-vous dans l'onglet "Nos Activités" et puis dans "Nos conférences" afin de choisir la ou les conférences auxquelles vous souhaitez vous inscrire. Ou alors, cliquez-ici

Comment léguer en notre faveur ?

La Ligue Alzheimer ASBL assure sa pérennité grâce à vos dons et legs ! C’est grâce à vous que nous pouvons proposer des activités telles que les conférences et Alzheimer Cafés gratuitement, mais aussi le numéro d’appel gratuit 0800/15.225, l’envoi de courrier aux familles sans frais d’envoi, etc.

Nous avons besoin de vous

Plus d’infos par ici !

Diagnostic

Le premier pas vers le diagnostic de la Maladie d’Alzheimer est la détection par les proches ou par le médecin traitant de comportements inhabituels (ou signes précurseurs) chez la personne concernée. Plus le temps passe et plus ces comportements se multiplient. Il est alors utile d'en parler au médecin traitant et ou d’aller consulter un centre pour les troubles de la mémoire ou un spécialiste (neurologue, gériatre, psychiatre,...).

Le médecin effectue un diagnostic d’exclusion : il élimine toutes les autres pathologies pouvant causer les symptômes observés chez la personne. Tant l’état physique que mental de la personne est examiné. En cas de suspicion de démence de type Alzheimer (DTA), on parle dans un premier temps de DTA possible, ensuite de DTA probable avant de poser le diagnostic.

 

La consultation

Actuellement, il n’est toujours pas possible d’établir un diagnostic certain de la Maladie d’Alzheimer. En effet, il n'existe pas de marqueur biologique pour identifier cette pathologie. Cependant, sur base d’un examen neurologique et neuropsychologique poussé, on peut prononcer ce diagnostic avec une certitude de 90%.

1. Anamnèse

L’anamnèse est un entretien avec la personne AD (atteinte de démence) et son entourage. Cet entretien porte sur la personne malade : sa scolarité, sa vie familiale, son parcours professionnel, ses antécédents médicaux, ses habitudes alimentaires, son rôle social, ses difficultés dans la vie quotidienne, l’apparition des premiers troubles,...

Le but pour le médecin est d’avoir une vision globale de la situation, pour qu’il puisse évaluer si il s'agit effectivement d'une régression intellectuelle due à une démence.


2. L’examen médical

L’examen comprend des tests cliniques, neurologiques et neuropsychologiques.

     2.1. Les tests cliniques et neurologiques

Les tests cliniques sont des examens visant à éliminer toute autre cause de déficits mentaux comme une carence en vitamine, un mauvais fonctionnement hormonal, une infection importante, des problèmes cérébraux,… Il est également important de tester la vue et l’ouïe, qui peuvent causer des problèmes importants de communication.

Les tests neurologiques servent à donner la meilleure image possible de l’activité et de l’anatomie du cerveau. Plusieurs tests sont utilisés:

  • L’électroencéphalogramme (EEG): cet examen a pour but de voir l’activité électrique du cerveau. Sans entrer dans les détails, le tracé dans les démences est souvent ralenti et de faible amplitude.

  • Scanner (tomodensitométrie): cet examen permet de mesurer l’épaisseur du tissu cérébral. Une diminution de cette épaisseur dans certaines régions du cerveau peut être observée dans la Maladie d’Alzheimer.

  • Imagerie par Résonance Magnétique (IRM): elle fournit des images assez précises du cerveau. Si on effectue cet examen à quelques mois d’intervalle, on peut voir des changements dans la structure du cerveau, et ce dans les stades précoces.

  • Tomographie par émission monophotonique (SPECT): elle renseigne sur le débit sanguin. Dans la Maladie d’Alzheimer, on constate que ce débit est réduit.

  • Tomographie par émission de positrons (PET): cet examen permet d’étudier le fonctionnement cérébral. Chez les personnes AD, on peut constater une utilisation anormale du sucre (glucose) par le cerveau.

     2.2. Les tests neuropsychologiques

Le MMSE est le test le plus fréquemment utilisé car il est rapide et qu’il donne des informations précieuses sur la mémoire à court terme, l’orientation dans l’espace et le temps,… et qu'il est indispensable pour obtenir le remboursement des médicaments. Généralement, le médecin traitant administre lui-même ce test et envoie, s'il le juge nécessaire, son patient chez un neuropsychologue pour approfondir l’examen.

Cet examen approfondi constitue le moyen d’évaluer la capacité d’orientation dans le temps et l’espace, la mémoire et les capacités de concentration. On peut le faire grâce à différents tests (ces tests sont des questionnaires portant sur la vie de la personne, des reconnaissances d'images, des associations d'idées, ...).

La Maladie d’Alzheimer, dans les stades précoces, peut être diagnostiquée grâce à deux examens neuropsychologiques effectués à +/-6 mois d’intervalle. Pourquoi 6 mois ? Simplement parce que la Maladie d’Alzheimer est une démence dégénérative, évolutive et irréversible et que dans ce laps de temps, on pourra probablement observer une diminution des résultats obtenus aux premiers tests (l’évolution confirme le diagnostic initial).

La LIGUE ALZHEIMER A.S.B.L  © All rights reserved