Sondage : nous avons besoin de vous !

La Ligue a besoin de vous ! Vous avez trois minutes à nous octroyer ? Alors répondez à ce sondage ! Celui-ci concerne l’Alzheimer Café Virtuel, un nouveau service bientôt proposé par la Ligue Alzheimer ASBL.

La Ligue s’attèle chaque jour à vous proposer des services de qualité. Dans cette optique, nous travaillons à vous concocter un tout nouveau service ! Afin de nous faire une meilleure idée de vos attentes, nous vous invitons à remplir le sondage ci-dessous. Il nous permettra d’adapter au mieux notre outil. Ce questionnaire ne vous demandera que quelques minutes et nous sera précieux dans les derniers développements de celui-ci.

Cliquez-ici ! 

ACV Sondage

L’Alzheimer Café Virtuel, c’est quoi ? 

À l’heure des nouvelles technologies et des moyens de communication de plus en plus connectés, la Ligue Alzheimer ASBL vous proposera prochainement des « Alzheimer Cafés Virtuels ». Il s’agit d’une nouvelle plateforme, accessible par internet, vous permettant de vivre un « Alzheimer Café », depuis chez vous, derrière votre écran d’ordinateur.

Sur cette plateforme, des séances d’Alzheimer Cafés Virtuels vous seront proposées par vos animateurs sur le principe de la vidéo-conférence. Chaque internaute (7 personnes par séance) pourra ainsi échanger avec les autres et l’animateur depuis son propre ordinateur.

Les objectifs restent les mêmes que les Alzheimer Cafés ‘classiques’ à savoir, rassembler les personnes concernées de près ou de loin par la maladie d’Alzheimer (ou une pathologie apparentée) et favoriser entre eux l’échange d’expériences, l’expression du vécu, le soutien, l’apport d’information et la réflexion.

L’usage sécurisé, la protection des données privées, le non-jugement et la confidentialité sont bien sûr de mise, tout comme dans les Alzheimer Cafés ‘classiques’.

Plus d’infos ?

Pour toute question ou information, n’hésitez pas de contacter le Centre Infos-Démence au 02 510 61 88 ou par e-mail à bxl.psycho-social@alzheimer.be 

Une boite dans le frigo pour agir plus rapidement en cas de disparition !

Mercredi 20 septembre, à la veille de la journée mondiale de la maladie d’Alzheimer, le CPAS de Mons s’investit encore plus pour les personnes atteintes de démence, en contribuant davantage au Protocole Disparition Seniors au Domicile ! Ainsi, les autorités mettent dorénavant à disposition des citoyens demandeurs une boite jaune apposée du logo du projet contenant la fiche identitaire.

Boite Jaune

Une fiche identitaire

En quoi cette fiche est-elle si importante ? Elle contient des informations précieuses en cas de disparition d’une personne atteinte de démence. Elle recense des faits de vie, les habitudes de la personne ainsi que les descriptions physiques, etc. Comme David Rimaux, Commissaire de police à la Cellule Personne Disparue le souligne, deux caractéristiques sont primordiales en cas de disparition : le temps et la qualité des informations à disposition. Cette fiche facilite ces deux aspects et permet donc d’agir avec plus d’efficacité. 

Un investissement

Le CPAS de Mons avait déjà signé le Protocole Disparition Seniors en décembre 2016,  et invite donc les citoyens à plus de prévention. A signaler également que Mons est une ville fondatrice de « Ville Amie Démence », qui invite à s’engager en faveur de la cause Alzheimer.

Plus d’informations sur le Protocle Disparition Seniors au Domicile ? Cliquez-ici ! 

Regardez également le reportage réalisé par Télé-Sambre

La semaine des Aidants à Chaudfontaine

Du 2 au 8 octobre a lieu la 4ème édition de la semaine des Aidants Proches. A cette occasion, la Commune de Chaudfontaine, qui est Ville Amie Démence, propose une série d’activités à destination des aidants proches ! 

Activités proposées à Chaudfontaine

 

  • Ciné-Débat : Les sourirs d’Olivia : Le 4 octobre, le Plan de cohésion sociale de Chaudfontaine organise la projection du court-métrage « Les sourires d’Olivia » de Charlotte Quinette suivi d’un débat. L’entrée est gratuite. 

 

  • Ateliers « Le temps d’une pause » : Le 5 octobre, de 14:00 à 16:00, les aidants proches sont invités à participer à un atelier où l’accent sera mis sur la redécouverte du soi et de l’autre, et sur le bien-être. 

Semaine des Aidants Chaudfontaine

Plus d’informations sur le site de Chaudfontaine

Ciné-débat à Herstal : « Floride »

Le 6 octobre prochain, la Ville de Herstal, le Motorium Saroléa et la Ligue Alzheimer ASBL vous propose de participer à son ciné-débat autours de « Floride », un film de Philippe Le Guay  ! La séance sera suivie d ‘un échange avec Madame Sabine Henry, Présidente de la Ligue. 

Floride, une comédique dramatique française

Durant le film, on suit Claude Lherminier, un homme de 80 ans. Ancien directeur d’une usine de papeterie, il vit sa retraite dans sa maison à proximité d’Annecy. Bien que débrouillard, il lui arrive de plus en plus souvent d’oublier certaines choses, d’être confus, ou de mélanger ses propres souvenirs. Pour son propre confort, sa fille, Carole, a engagé une aide familiale et ménagère, et elle-même s’occupe de lui en plus de son travail et de sa vie personnelle. Pourtant, Claude n’accepte ni ces aides ni son état qui se dégrade au fur et à mesure. Cela le mènera dans un avion en direction de Miami, en Florie.

Film Floride

Cette soirée est également une occasion d’en apprendre davantage sur l’Alzheimer Café d’Herstal ! Celui-ci s’organise au Motorium Saroléa chaque 2ème mardi du mois, et ce de 14 à 16 heures. 

Infos pratiques

Rendez-vous donc ce 6 octobre à partir de 19 heures. La projection débutera à 19 heures 30. 

  • Où ? Salle René Milhoux, Motorium Saroléa ; Rue Saint-Lambert 84 – 4040 Herstal
  • A partir de 19 heures
  • Entrée gratuite
  • Infos : Marie Taeter – 04/248.48.17

Forum Ville Amie Démence : un succès!

Ce 19 septembre avait lieu la première édition du Forum Ville Amie Démence à la Maison de la Culture de Marche-en-Famenne. La journée avait pour objectif de mettre en avant le projet Ville Amie Démence, en s’adressant principalement aux pouvoirs locaux, aux CPAS, au Plans de Cohésion Sociale, aux Conseils Consultatifs Communaux des Aînés ainsi qu’aux citoyens intéressés.

Ville Amie Démence c’est quoi ?

En 1990, La Ligue Alzheimer a constaté une augmentation du nombre de cas de démence en Belgique. Cette observation souligne 2 problématiques :

  • Le désarroi des personnes concernées face au diagnostic, ils ne savent pas où trouver l’information spécifique
  • L’absence d’agents locaux informées, sensibilisés et disponibles.

La Ligue se rend à Arnsberg où le concept est déjà appliqué. Inspirée par cette belle initiative, la Ligue en collaboration avec l’UVCW, Handicontact et les Villes-Santé francophones, met en place le réseau des Agents Proximité-Démence, nous sommes en 2011. La même année, le projet se concrétise avec les trois villes fondatrices : Marche-en-Famenne, Mons et Mouscron.

L’initiative encourage les autorités à s’engager en faveur de l’inclusion des personnes concernées par la démence au sein de leur commune. En signant la Charte Ville Amie Démence les pouvoirs locaux s’engagent à désigner un (ou plusieurs) agent Proximité-Démence ainsi que la mise en place d’au moins une activité en faveur des personnes concernées par la démence. Aujourd’hui Ville Amie Démence, ce sont 32 villes et communes engagées.

Encouragement et optimisme en ouverture

Le temps d’une après-midi, 180 participants se sont réunis dans la grande salle de la Maison de la Culture de Marche. La salle de spectacle a laissé place à un lieu de rencontre, où la lumière tamisée et les strapontins confortables ont optimisé une réelle proximité entre les orateurs et le public. Dans une ambiance conviviale, notre chargée de communication Margaux Leroy, modératrice pour l’occasion, a ouvert le Forum en invitant Monsieur Olivier Schmitz, Gouverneur de la Province de Luxembourg à débuter les allocutions. Selon lui, la Ligue et toutes les associations qui luttent au quotidien pour améliorer la qualité de vie des patients et de leurs proches doivent être soutenues par les autorités. Le Gouverneur a mis en avant l’engagement de la Province dans cette cause ainsi qu’une préoccupation pour les seniors en général. 

Madame Mieke Piheyns, échevine de la santé à la Ville de Marche-en Famenne a, à son tour, pris la parole. Elle a tout d’abord excusé le bourgmestre, Monsieur Bouchat, retenu ailleurs par d’autres obligations. L’Echevine s’est dite très heureuse de compter Marche parmi le réseau Ville Amie Démence, surtout en tant que Ville fondatrice. Infirmière de profession, cette maladie la touche particulièrement au quotidien. Depuis 2011, Marche s’est engagée au quotidien pour la cause et le démontre une fois de plus lors du Forum. En effet, l’échevinat de la Santé a subsidié la salle et a également offert la pause santé.

Madame Michèle Boverie, secrétaire générale adjointe à l’UVCW a clos les allocutions. L’UVCW, partenaire dès les prémisses du projet, a joué un rôle important tout au long de son développement jusqu’à aujourd’hui. Madame Boverie a souligné l’importance d’un engagement communal pour la cause Alzheimer, cela s’explique par le vieillissement de la population et l’augmentation de sa longévité. Elle espère une adhésion massive des Villes et communes dans le cadre des plans stratégiques où le bien-être des seniors sera un point essentiel. 

Madame Sabine Henry, Présidente de la Ligue Alzheimer a ensuite pris la parole. Elle a souhaité la bienvenue aux intervenants et aux participants de ce premier Forum. La Présidente a également évoqué la nécessité pour les Villes et les communes de s’engager pour la cause Alzheimer.

 Ville Amie Démence, en théorie et en pratique

Mademoiselle Julie Ganci, chargée de projets à La Ligue a ensuite expliqué le projet Ville Amie Démence.  Après un bref historique, elle a développé le parcours d’une adhésion, du premier contact à la mise en place d’une activité. Son intervention a mis en évidence l’importance du partenariat continu entre la Ligue et la Ville signataire.

Mouscron, exemple d’un investissement

Madame Brigitte Aubert, échevine de la Ville de Mouscron devait intervenir lors de notre Forum. Au vu des tristes évènements de l’actualité, elle n’a pas pu être présente parmi nous et a mandaté Madame Henry pour exposer sa présentation. Cette dernière est donc intervenue conjointement avec Jessica Dendievel, Agent Proximité-Démence de Mouscron. La Ville de Mouscron est l’une des villes fondatrices du projet.  Il était important pour les autorités d’être attentifs aux besoins des seniors, qui représentent un quart de la population mouscronnoise. La Ville a formé deux agents Proximité-Démence, Madame Dendievel et Madame Boreux. Plusieurs activités ont été mises en place : Alzheimer Café ; conférence ; maison d’accueil, etc. La Ville n’oublie pas la communication vers ses citoyens concernés, que ce soit via une information lors d’activités seniors, via l’envoi annuel de l’agenda seniors à domicile des 60 ans et plus ou par le bouche à oreille. La collaboration entre Mouscron et la Ligue a fait un bout de chemin depuis l’adhésion de 2011 et tous les deux comptent bien continuer dans cette voie.

 L’agent Proximité-Démence, un pilier du projet

Etre un Agent Proximité-Démence, c’est ce que nous ont expliqué Monsieur Cédric Bodson (agent Proxidem de Marche) et Madame Yvonne Simeone (agent Proxidem de Mons). Assistant social de formation, Monsieur Bodson était déjà titulaire de diverses fonctions, notamment comme Coordinateur du Conseil Consultatif des Aînés ou membre du Plan de Cohésion Sociale. Etre désigné Agent Proximité-Démence était pour lui une continuité logique. C’est un rôle qu’il applique au quotidien. Pour lui, être agent ProxiDem ce n’est pas tout savoir. Ce n’est d’ailleurs pas ce qui lui est demandé. Selon lui il faut pouvoir rediriger les personnes vers les bons services, sans oublier de se former continuellement.

Madame Yvonne Simeone a, quant à elle, détaillé l’historique de l’adhésion de la Ville de Mons et les différentes activités mises en place depuis. Madame Simeone est également animatrice de l’Alzheimer Café de Mons (organisé le 3ème mercredi du mois).

Etre agent Proximité-Démence c’est d’abord être à l’écoute (que ce soit lors de permanences ou à domicile), c’est se former en continu (en assistant à des colloques ou des conférences ou encore collaborer avec les écoles et les universités).

Cédric Bodson

Elle considère qu’il est indispensable que les personnes concernées puissent avoir un interlocuteur sachant les informer et disposer d’un lieu de rencontre pour pouvoir s’exprimer. Depuis l’adhésion de Mons (autre ville fondatrice) en 2011, diverses initiatives ont vu le jour. On peut notamment citer l’Alzheimer Café, le guichet mobile ou encore le Protocole Disparition Seniors.

Les Conseils consultatifs des aînés : un rôle à jouer

Après une pause Santé gracieusement offerte par la Cellule Santé de Marche, les participants ont regagné leurs sièges dans une ambiance sereine. Madame Nadine Roos a ensuite pris la parole. Animatrice bénévole de l’Alzheimer Café de Frasne-lez-Anvaing et ancienne membre du CCCA, elle a décrit le parcours, des prémisses à l’adhésion, de sa commune au réseau Ville Amie Démence. Avec beaucoup d’émotion, elle nous a expliqué avoir perdu sa maman atteinte d’Alzheimer. Cet épisode malheureux a déclenché en elle l’envie d’adhérer au projet. Après quelques péripéties, la Charte sera finalement signée le  26 octobre 2016. Le premier Alzheimer Café a lieu le 10/11/2016. Il compte aujourd’hui un noyau d’une vingtaine de personnes.

Pour Madame Roos, il est primordial que les membres dynamiques du CCCA s’investissent pour convaincre les autorités locales à adhérer au réseau Ville Amie Démence.

Selon elle, il y a un réel besoin de la part des malades et de leurs aidants. Il est vrai qu’une telle démarche demande beaucoup d’énergie, mais au final, tout cet aspect humain que l’on en retire en vaut le coup.

L’inclusion : un concept omniprésent

Monsieur Sébastien Fontaine, Docteur en sciences politiques et sociales a clos les interventions avec un thème plus théorique mais néanmoins intéressant : l’inclusion, l’avantage de tous. Il s’est questionné sur le rapport entre le concept de l’inclusion et le projet Ville Amie Démence. Il a tout d’abord replacé l’initiative dans le contexte de l’inclusion. En différenciant toutefois les autres concepts avec lesquels elle se confond souvent. Il a conclu son intervention en évoquant la déclaration de Madrid ainsi que la question de la justice sociale. Un thème abordé plutôt pertinent puisqu’il est l’essence même de Ville Amie Démence.

 

Vidéo et remise officielle

Pour clôturer les interventions et résumer l’après-midi, nous avons diffusé une vidéo explicative du projet. Le public a pu découvrir les témoignages de Madame Motte (animatrice de l’AC de Mouscron), Georges et son épouse Marie-Paule (co-animateur de l’AC de Mouscron), les participants de l’AC qui ont visité de musée Martine, Madame Valessa Roufosse (coiffeuse à Bastogne), Madame Denise Courtois (boulangère à Bastogne), Madame Sarah Boreux (agent Proximité-Démence à Mouscron) et Anne Tancrez (agent Proximité-Démence à Comines-Warneton).  Nous tenions à les remercier encore une fois pour leur participation.

Le Forum s’est conclu par la remise officielle des plaques Ville Amie Démence. Un moyen de remercier nos signataires pour leur adhésion et leur engagement au quotidien. Une première édition qualifiée de succès, qui nous l’espérons, inspirera les Villes et les communes à être nos Villes Amies Démence de demain.    

« Rien pour nous sans nous »

L’inclusion se différencie de l’insertion et de l’intégration. C’est un processus dialectique où, d’un côté, les personnes handicapées cherchent à s’adapter aux normes sociales et à s’inclure dans la société et, de l’autre côté, les normes sociales s’adaptent aux personnes handicapées.

Signataires Ville Amie Démence
32 Signataires, soyez les prochains !

Amay, Chaudfontaine, Juprelle, Lierneux, la Province de Liège, Huy, Thimister-Clermont, Liège, Seraing, Visé, Braine-le-Comte, Charleroi, Comines-Warneton, Frasnes-lez-Anvaing, Manage, Mons, Mouscron, Montigny-le-Tilleul, Sivry, Soignies, Manhay, Marche-en-Famenne, Libramont-Chevigny, Libin, Tenneville, Vielsalm, Bastogne, Gembloux, Rochefort, Namur, Genappe, Nivelles et Tubize.

 

TV Lux était également présent sur place et a réalisé un reportage sur l’événement. A découvrir ci-dessous