Théâtre : « Et que passe le temps suspendu »

Le 4 avril prochain, la compagnie de la Bergère présente sa pièce de théâtre « Et que passe le temps suspendu ». Organisée en collaboration avec l’Alzheimer Café de Frasnes et la MRS Jardin intérieur, la soirée se poursuivra avec un débat grand public.

Pièce « Et que passe le temps suspendu »

Une femme et un homme sur scène.  Ils sont enfants, femme, homme, époux, vieillard, épouse, vieille … Ils racontent une vie.  Des vies.  Une vite faite d’amour, de rencontres, de déboires, de luttes, de joies, d’obstacles, de doutes, d’incompréhension.  De vie.  Où petit à petit, la fin approche.  Mais sans regret.  Sans larme.  Sans arme.  Avec émotion.  80 ans, 90 ans passés sur cette Terre.  C’est un conte qui compte pour l’éternité.

Création théâtrale imaginée par Christel Boulanger

Christel Boulanger étant logopède depuis de longues années en gériatrie, connait les personnes âgées.  Et elle les aime, oui profondément.  Elle a pris le temps d’être avec elles et d’écouter leur histoire.  L’idée lui est venue de combiner ses passions : le théâtre et son métier.  Elle a repris quelques histoires, les a quelques peu « théâtralisées » … Et l’occasion s’est présentée… Elle a mis en place, en pièce, une approche différente de la personne âgée…  Dans cette pièce, elle a déjoué les stéréotypes de la personne âgée, laisser suspendre des moments de vie entre la personne âgée et son entourage.

« Et que passe le temps suspendu… » est juste là pour ouvrir les consciences sur une des plus belles et majestueuses bibliothèques : les souvenirs des personnes âgées…

Programme de la soirée

  • De 16 à 18 heures : Alzheimer Café dans les locaux du Jardin Intérieur
  • De 18h à 18h45 : des sandwiches seront offerts
  • 19h : Pièce de théâtre
  • 20h : Débat avec l’intervention d’un professionnel de la santé
  • 20h30 : Drink

Infos et réservations

  • Lieu : Maison de Repos « Le jardin intérieur » Rue Jean-Baptiste Chamart 9, 7911 Frasnes-Lez-Buissenal
  • 50 places disponibles !
  • Prix d’entrée : 8 euros
  • 069 25 99 00 – direction@jardin-interieur.be ou Roos Nadine : 0473 894 801

La semaine du cerveau 2019

Du 11 au 17 mars 2019 se tiendra la semaine du cerveau 2019. International, cet événement a pour objectif de sensibiliser le grand public aux progrès et aux avantages de la recherche sur le cerveau.

Semaineducerveau2019

Semaine du cerveau 2019

Chaque mois de mars, l’European Dana Alliance for the Brain (EDAB) et le Belgian Brain Council (BBC) coordonne la semaine du cerveau, respectivement sur le plan international et en Belgique. Cet événement majeur célèbre le cerveau de personne de tout âge grâce aux efforts combinés de partenaires dans le monde entier.

Les activités ne sont limitées que par l’imagination des organisateurs et comprennent des journées portes ouvertes dans les laboratoires de neurosciences; expositions sur le cerveau; des conférences sur des sujets liés au cerveau; campagnes de médias sociaux; expositions dans les bibliothèques et les centres communautaires; ateliers en classe; etc. 

A Liège

À Liège, lors de cette semaine du Cerveau 2019, plusieurs activités seront organisées, en partenariat avec l’Université de Liège et Réjouisciences :

Jeudi Santé : la place des proches auprès de la personne en perte d’autonomie

Ce 28 mars 2019, la Province de Liège organise la 4e conférence de son cycle Jeudi Santé 2019 : « La place des proches auprès de la personne en perte d’autonomie ». Lors de celle-ci sera diffusée le documentaire « Edith et Michel ». La Présidente de la Ligue Alzheimer ASBL, Sabine Henry, sera présente pour des échanges avec le public l’issue de la projection.

Les Jeudis Santé

Dans le cadre de ses activités, le service itinérant de promotion de la santé de la Province de Liège propose six nouvelles conférences « Jeudi Santé ».

Le 28 mars 2019, Sabine Henry, Présidente de la Ligue Alzheimer ASBL tiendra une conférence sur le thème « La place des proches auprès de la personne en perte d’autonomie ». Sera par ailleurs diffusé le documentaire « Edith et Michel, une couple confronté à la maladie d’Alzheimer ».

La conférence se déroulera à l’Espace Culture de Fléron, ce 19 à 21 heures. L’entrée est gratuite et ouverte à tous, mais sur inscription au 04 279 43 40 ou via e-mail à iproms@provincedeliege.be.

Edith et Michel

Michel Moreau est cinéaste, auteur de plus de 80 documentaires, peintre, écrivain ; un créateur brillant. Édith Fournier, son épouse, est psychologue et auteure. Ils vivent un bonheur serein lorsque la maladie d’Alzheimer vient briser leurs projets. Commence alors un long voyage qu’ils feront ensemble, côte à côte. Engagés dans une transformation intérieure qui assurera le triomphe de l’amour et de la vie sur l’isolement et la maladie.

Dans le film, Édith choisit de dévoiler l’intimité de leurs vies bouleversées, d’exposer à nos regards leur couple transfiguré par cette aventure aussi éprouvante qu’inattendue. Elle se confie, retrace toutes le étapes depuis le jour où elle a compris que Michel ne serait pas le compagnon qu’elle avait imaginé pour ses vieux jours. Mais surtout, elle raconte son homme, celui qu,elle aime depuis plus de trente ans et le célèbre avec un immense bonheur. Un témoignage éblouissant de courage et de détermination, un immense poème d’amour, un vibrant plaidoyer pour la dignité humaine.

Plus d’informations ?

Les conférences sur la maladie d’Alzheimer vous intéresse ? Consultez le programme des cycles de conférences de la Ligue Alzheimer ASBL !

Pour plus d’informations sur les conférences « Jeudi Santé », contactez le Service I Prom’S – Service Itinérant de Promotion de la Santé – Pôle itinérant, Espace Frankignoul

  • Rue de Wallonie, 26
  • 4460 Grâce-Hollogne
  • Tél. 04/279 43 40, du lundi au vendredi de 8 à 12 h et de 13 à 16 h
  • e-mail : iproms@provincedeliege.be
Jeudi-Santé-Cycle

La zone de police Hesbaye signe le Protocole Disparition Seniors

Ce 11 février, la Zone de Police Hesbaye, les services travaillant de près ou de loin avec les personnes atteintes de démence ainsi que les communes concernées ont signé le Protocole Disparition Seniors au Domicile. Ce protocole permet d’agir avec plus de rapidité en cas de disparition d’une personne désorientée.. Et dans ce genre de situation, chaque minute compte ! Les responsables de maisons de repos et de soins ont également signé le Protocole ce matin, pour le volet MR/S.

Zone-de-police-Hesbaye-Présentation

« Bienvenue dans la plus belle commune de Wallonie » ! Ce lundi, 10 heures, le bourgmestre de Crisnée, Philippe Goffin, accueille la police fédérale, la police locale, la Ligue Alzheimer ASBL et les futurs signataires du Protocole Disparition Seniors.

Protocole Disparition : agir plus efficacement

David Rimaux, Commissaire de la Cellule Disparition à la Police fédérale, poursuit : « Tous les deux jours, une personne majeure est portée disparue, et les aînés sont les plus à risque« . Pour retrouver ces personnes vivantes, deux facteurs sont critiques :

  • Le temps : il faut entamer les recherches le plus rapidement possible
  • La qualité de l’information : au mieux les policiers cernent le profil de la personne disparue, au plus efficace seront les recherches
Zone-de-police-Hesbaye-DRimaux

L’objectif du Protocole Disparition Seniors est donc d’agir sur ces deux critères clés. David Rimaux précise : « En six ans, le nombre de cas de disparition n’a pas diminué car le but n’est pas de priver les gens de liberté. Le risque restera le même mais nous souhaitons agir sur la rapidité d’action« .

En maison de repos et au domicile

Ce 11 février, à la zone de police Hesbaye, la signature concernait autant le Protocole en maison de repos qu’au domicile. Concrètement, il s’agit de remplir une fiche identitaire (par personne désorientée) où seront recensées une photo récente, des informations précises (école de jeunesse, lieu de travail, etc.) ou encore les coordonnées de la personne de contact. De façon générale, les personnes âgées désorientées n’ont pas de GSM ni ordinateur et utilisent rarement les cartes bancaires. Il ne s’agit donc pas du même processus de recherche. D’autant que les personnes désorientées n’ont pas la même logique : ils n’ont plus de mémoire à court terme et se réfèrent donc à leur mémoire à long terme. C’est pour cela que les lieux de l’histoire de vie sont mentionnés dans la fiche. Celle-ci est donc la seule ressource pour pouvoir entamer les recherches rapidement.

Chaque minute compte. Ces personnes peuvent se noyer dans 0-15 centimètres d’eau. C’est parfois difficilement compréhensible.

David Rimaux, Commissaire à la Cellule Disparition de la Police fédérale

Pour le volet domicile, les services d’aide et de soins à domicile jouent un rôle primordial. Ils sont le relais entre les familles et la police. En ce sens, il s’agira d’expliquer aux familles l’utilité de la fiche. Et s’ils constatent une disparition, ils en aviseront la police au plus vite.

Les acteurs signataires

Désormais, les habitants concernés des communes de Berloz, Crisnée, Donceel, Faimes, Fexhe-le-haut-clocher, Geer, Oreye, Remicourt, Waremme pourront remplir une fiche identitaire.

La zone de police Hesbaye, la police fédérale, la Ligue Alzheimer ASBL, les pompiers, la zone de secours, les bourgmestre des communes et les présidents de CPAS des communes sus-citées ont signés le Protocole Disparition Seniors au domicile.

La zone de secours à quant à elle profité du lancement du Protocole pour instaurer parallèlement une fiche médicale sur le territoire. Pourquoi ? Marc Duvivier, Commandant, explique :

Nous avons souhaité profiter du système pour ajouter la fiche médicale, et ainsi gagner du temps et améliorer l’information. Les mêmes objectifs que pour le Protocole Disparition, en somme. Actuellement, le document serait non-certifié, mais nous travaillons notamment avec les pharmacies et les médecins pour rendre l’information officielle et donc encore plus véridique.

La Zone de Police Hesbaye : 11e signataire liégeois

Depuis 2015 et le lancement du Protocole Disparition Seniors, 10 zones l’avaient déjà signé. Depuis ce 11 février, la zone de police Hesbaye est le 11e signataire. Le chef de corps, André Jamers, est convaincu par cette initiative :

Le Protocole Disparition Seniors s’inscrit dans les missions de la police qui veille aux personnes aux biens. C’est notre corps business. Par ailleurs, quand il s’agit de personnes qui vivent seules, des personnes âgées désorientées qui plus est, on se doit d’être attentif. D’autant que dans le monde d’aujourd’hui, l’individualisme prend le pas sur l’intérêt porté aux personnes.

Le fait de pouvoir avoir accès aux données précises de la personne est essentielle. Le policier de terrain a besoin d’une information récente, précise et pertinente pour entamer les recherches. Le temps passé à faire les auditions, à trouver la bonne information avant d’activer les recherches est un temps précieux ! Grâce à ce temps gagné, on augmente nos chances de retrouver la personne disparue.

André Jamers, Chef de corps de la Zone de Police Hesbaye

Plus d’informations sur le Protocole Disparition Seniors ? Consultez cette page ou visionnez la vidéo ci-dessous !

lundi 11 février : journée mondiale des malades

La maladie et la souffrance peuvent parfois bouleverser nos vies ou celles de nos proches: pour nous encourager à donner de notre temps, soutenir les malades, être attentif à leurs besoins, une journée mondiale des malades, créée en 1992 par le Pape Jean-Paul II, est célébrée chaque année, le 11 février, jour de la fête de Notre-Dame de Lourdes.

Journée mondiale des malades 2019

En cette journée mondiale des malades, c’est pour nous l’occasion de rappeler que l’accompagnement des personnes souffrantes d’une maladie d’Alzheimer ou d’une démence apparentée est une réelle priorité psycho-sociale et aussi de sensibiliser tout un chacun pour permettre le développement des aides nécessaires.  

En ce sens, la vocation des proches, des équipes médicales et des aidants bénévoles est exemplaire. L’engagement de nombreuses associations comme la nôtre est aussi un encouragement permanent au don de soi.

Ainsi, savez-vous que la Ligue Alzheimer ASBL n’existe que grâce au soutien que la population lui apporte ? En effet, nous ne pourrions pas mener à bien nos missions sans nos généreux donateurs.

Votre action citoyenne est primordiale pour notre pérennité ! 

Comment pouvez-vous nous aider ?

  • En versant un don sur notre compte BE96 3601 1596 3405
  • En réalisant une donation mobilière ou immobilière
  • En prenant une disposition testamentaire en notre faveur
  • En nous renseignant en qualité de bénéficiaire d’une assurance-vie

Pour toute question à ce sujet, contactez Madame Christine Toumson par téléphone au 04 229 58 10, par courrier postal, ou par mail à l’adresse direction@alzheimer.be

Plus d’infos ? Cliquez ici !