Forum Alzheimer 2018 : un grand cru !

Grand événement de l’année pour la Ligue Alzheimer ASBL, le Forum Alzheimer 2018 s’est tenu ces 18 et 19 mai à Gembloux. Notre 26e colloque se déroulait le vendredi. Il était suivi du Premier Salon Alzheimer le samedi. Un grand cru ! Retour sur deux jours rempli d’informations, de rencontres et de bons moments ! 

Forum Alzheimer

26e colloque Alzheimer : L’éthique en pratique

Le traditionnel colloque de la Ligue s’organisait cette année à Gembloux, à l’Espace Senghor. A destination des professionnels et des familles, l’événement a rassemblé 400 personnes autour du thème « L’éthique en pratique ». 

Programme_Colloque

La matinée a débuté par les discours d’introduction du Bougmestre de Gembloux, Monsieur Benoit Dispa, de Denis Vanderlinden, Président de la Jeune Chambre, pour terminer avec Madame Sabine Henry, Présidente de la Ligue. 

En guise d’introduction au thème de l’éthique, Monsieur Cesar Meuris, Docteur en Philosophie des Sciences, a pris la parole. Ce dernier a notamment abordé les sujets de l’autonomie et du consentement, thèmes qu’il a traité dans sa thèse. Dans celle-ci, il s’est intéressé à la question du consentement aux soins des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer hospitalisées en service gériatrique de soins aigus. Ainsi, la réflexion lors de son intervention portait sur ce qui impacte, sur ce qui affecte. Une introduction adéquate pour ce thème de l’éthique. 

Technologie, contention et fin de vie

La matinée s’est poursuivie avec Vincent Englebert et Nathalie Grandjean à propos des avantages et des limites des technologies. Ces dernières deviennent de plus en plus présentes dans la vie quotidienne. Dans le cadre des technologies utilisées par les personnes atteintes de démence, deux difficultés apparaissent. L’âge, d’une part, entraîne parfois des complications. L’environnement, d’autre part, n’est pas toujours facilitant (utilisation en hôpital, par exemple). Cette intervention avait pour but de réfléchir sur la manière d’intégrer les nouvelles technologies dans la vie de ces personnes. 

Jean-Marie Warzée poursuivait sur le thème des mesures de contention. Infirmier en chef au Beau Vallon, celui-ci explique que la prise en soin de la personne souffrant d’Alzheimer est souvent associée à la notion d’assistance à personne en danger. Pour différentes raisons, les professionnels risquent donc d’oublier de mettre la personne concernée au centre de la réflexion de soin. C’est pourquoi il est important de considérer le patient dans son environnement, avec son histoire et son vécu. En outre, aidants proches et professionnels doivent apprendre à travailler ensemble dans l’intérêt du patient. 

La matinée s’est terminée avec l’intervention du Docteur Corinne Van Oost, sur le sujet de l’accompagnement en fin de vie. Thème sensible, celui-ci a été abordé à travers trois angles : des principes éthiques d’abord, des soins palliatifs ensuite, et de l’euthanasie, enfin. Des thèmes comme le consentement éclairé, le respect des volontés et de respect de la législation ont été abordés. Evidemment, ces sujets ont suscité de nombreuses questions du public. 

 

Table ronde : quelle éthique au quotidien ? 

Après un repas bien mérité pris dans la cours de l’Espace Senghor ensoleillée, les participants se sont retrouvés dans la salle pour la table ronde de l’après-midi. 

Pour Sandrine Waelbrouck, coordinatrice des référents-démence en Province de Namur, l’éthique est un leitmotiv. Cette notion doit se trouver au cœur de la maison de repos. Marie-Helène Mond a quant à elle abordé son expérience personnelle d’aidante. « Il n’y a pas qu’une maladie d’Alzheimer » raconte-t-elle. Il faut faire attention à chaque situation de vie, à la personne en particulier. 

Lamia Guettat, neurologue au Beau Vallon, apportait un point de vue médical lors de cette table ronde. Elle l’affirme : « l’éthique doit être présente dès le début, dès le diagnostic ». Sandrine Boyals, représentante de l’AVIQ, complète : « Un projet de vie spécifique doit être mis en place pour les personnes qui ont des troubles spécifiques ». Le SPAF, en la personne de Christelle Noel, avait également une place autour de la table. Cette dernière présentait ce service spécialisé de garde à domicile Alzheimer.  

Après l’intervention de chacun, la table ronde s’est poursuivie grâce aux nombreuses questions du public. Ils se sont intéressés à l’expérience quotidienne des aidants, à la formation des professionnels, mais aussi au rôle du corps médical dans l’accompagnement des personnes atteintes de démence. 

Premier Salon Alzheimer : une réussite

Premier Salon Alzheimer : bannière

La deuxième journée de ce Forum Alzheimer était dédiée à un Salon Alzheimer. Premier en son genre, ce salon rassemblait des acteurs de tout horizon : professionnels de l’accompagnement, associations d’information, informations financières et juridiques, thérapies non-médicamenteuses, etc. Des thèmes comme les démences, la recherche, l’art-thérapie,  l’ergothérapie, le respect de seniors ou encore la zoothérapie et les aides de proximité ont été abordés. 

Les familles, aidants, patients et professionnels pouvaient se balader parmi les vingt stands d’informations présents toute la journée. Les participants avaient également la possibilité de participer à diverses activités de 9 à 17 heures. 

Des activités originales

Deux conférences se sont organisées, l’une sur les démences précoces, l’autre sur l’état actuel de la recherche. Pauline Moureau proposait par ailleurs une pièce de théâtre, sur la vie de sa grand-mère atteinte d’Alzheimer. Gymsana a accueilli quelques personnes pour une activité sur la gym douce. La Ligue Alzheimer ASBL recevait en outre les personnes demandeuses pour une écoute individuelle. Le Musée en Piconrue a quant à lui offert aux participants une animation sur les objets d’hier et d’aujourd’hui.  

 

Merci à tous ! 

Grand cru 2018, ce Forum Alzheimer a été une grande réussite ! La Ligue Alzheimer ASBL tient à remercier particulièrement la Jeune Chambre Internationale de Gembloux, partenaire de l’événement. Merci également à l’Université de Liège et à Agro-bio Tech qui nous ont accueilli à l’Espace Senghor. Nous remercions chaleureusement tous les intervenants qui ont participé à ces deux journées et qui ont mis leur savoir au service de la cause Alzheimer. 

Enfin, merci à vous tous, participants, sans qui ce Forum Alzheimer n’aurait pas eu le même impact !