Pharmacien de référence : avez-vous franchi le pas ?

Depuis presque deux mois, les pharmaciens tiennent un nouveau rôle pour leur clientèle : le pharmacien de référence. En tant que personne atteinte de la maladie d’Alzheimer ou démence apparentée, vous prenez des médicaments ? Ce service souhaite vous faciliter la vie.

Depuis le 1er octobre 2017, le Gouvernement fédéral a mis en place un nouveau service appelé « Pharmacien de référence ». Tout patient atteint de maladie chronique peut désormais en choisir un. L’objectif est de permettre aux patients de mieux utiliser leurs médicaments, et in fine, mieux contrôler leur santé et rester plus longtemps autonome. Le pharmacien de référence offre ainsi un accompagnement personnalisé : il écoute son patient, lui explique son traitement et ses implications, remet et gère « schéma de médication » et devient une personne de contact concernant le Dossier Pharmacologique.

Maggie De Block, ministre des Affaires sociales et de la Santé publique : « En tant qu’expert du médicament au sein de la première ligne, le pharmacien possède toutes les clés pour accompagner les patients chroniques dans l’utilisation de leurs médicaments ; il peut leur donner des conseils sur mesure, contribuer à améliorer l’observance thérapeutique, renforcer la collaboration avec le médecin généraliste et les autres prestataires de soins… Il contribue ainsi à la santé et à la qualité de vie de ces patients. »

Pour prétendre à ce titre, le pharmacien devra tout de même répondre à certaines conditions. Celui-ci devra être connecté au Dossier Pharmaceutique Partagé (DPP), par exemple, ou encore encoder dans ce dossier tous les médicaments et produits de santé utilisé par le patient. Le patient, quand à lui, faire partie du public-cible, signer une convention avec son pharmacien, ou encore donner son consentement éclairé pour le partage de ses données de santé.

En bref, les missions du pharmacien de référence sont :

  • Avoir une vue globale sur l’ensemble des médicaments du patient ;
  • tenir à la disposition du patient et des prestataires de soins concernés un schéma de  médication ;
  • garantir au patient un accompagnement personnalisé, adapté à ses besoins spécifiques ;
  • collaborer avec le médecin de famille et les autres prestataires de soins, et être la personne de contact pour toute information relative à la médication du patient.

Les avantages du schéma de médication sont également nombreux. Il offre premièrement une vue d’ensemble, complète et fiable, de la médication du patient, tant les médicaments prescrits (par un généraliste, un dentiste, d’autres médecins…) que ceux sans ordonnance. Il contient deuxièmement toutes les informations utiles telles que la posologie et les moments de prise de chacun des médicaments. En outre, le schéma de médication aide le patient à prendre correctement ses médicaments, lui fournit, ainsi qu’aux prestataires de soins concernés, une information complète sur sa médication et contribue ainsi à une meilleure qualité des soins. Dans le cadre de soins interdisciplinaires de qualité, le pharmacien de référence pourra enfin partager ce schéma de médication avec les autres prestataires de soins qui sont en contact avec le patient, moyennant son accord.

Une collaboration interdisciplinaire

A l’instar du médecin traitant responsable du Dossier Médical Global, le pharmacien de référence est responsable du Dossier Pharmaceutique du patient. Il devient la personne de contact pour toute information relative à la médication du patient et collabore étroitement avec son médecin (de famille) et ses autres prestataires de soins. Cette collaboration interdisciplinaire va favoriser la qualité des soins aux patients chroniques.

« Un pharmacien de référence et un médecin généraliste de référence », souligne le Dr Paul de Munck, président du Groupement Belge des Omnipraticiens. « Parce que la proximité et le rôle complémentaire de ces deux prestataires de soins de première ligne avec les patients sont essentiels. »

Pharmacien de référence

Un service gratuit

En signant la convention « pharmacien de référence », avec celui de leur choix, le patient ne paie aucun supplément. Le pharmacien de référence recevra quant à lui une rémunération forfaitaire de 31.80 euros par patient et par an. Sont concernés par ce remboursement : tout patient ambulant à qui cinq médicaments remboursés ont été délivrés dans la même officine au cours de l’année écoulée, dont au moins un médicament chronique.

Télécharger le flyers