Protocole Disparition Seniors au Domicile

Lancé d’abord dans les institutions par la Cellule des Personnes Disparues de la Police Fédérale, la Ligue Alzheimer ASBL a implanté également le Protocole Disparition Seniors dans le cadre du domicile.

Protocole Disparition Seniors au domicile

Pourquoi ? La maladie d’Alzheimer entraine de la désorientation spatiale et de la déambulation. Ces personnes sont donc sujettes à se perdre ou à disparaitre. Il s’agit de disparition inquiétante pour laquelle une intervention rapide et spécifique est nécessaire. De plus, 70% des personnes atteintes de démence vivent au domicile. Une enquête révèle que plus de 90% des familles et des professionnels sont intéressés par le Protocole Disparition Seniors au Domicile.

L’objectif ? En cas de disparition d’une personne atteinte de démence, chaque minute compte. Il est donc primordial de débuter rapidement les recherches. De par la vulnérabilité et la désorientation de ces personnes, les recherches sont spécifiques et difficiles pour les services policiers. En effet, les endroits de recherche et la manière de chercher sont différents des autres disparitions. Par exemple, la mémoire à long terme d’une personne atteinte de démence est la plus longtemps conservée. Ces personnes peuvent ainsi être attirées par des lieux référant à leurs souvenirs. Il est donc important de connaître, par exemple, l’ancien domicile ou lieu de travail, l’ancienne caserne militaire, etc. La police a donc besoin d’informations pour débuter les recherches : la photographie de la personne disparue, ses signes distinctifs, ses habitudes, les endroits où elle aime se rendre, etc.

Lors du constat d’une disparition, l’entourage, submergé par le stress ou par méconnaissance, a parfois du mal à donner ces renseignements. Le Protocole Disparition Seniors prévoit donc l’instauration préventive d’une fiche identitaire, pour les personnes atteintes de démence, qui contient les informations nécessaires à la police pour débuter rapidement les recherches. La réalisation de celle-ci, de façon proactive, servira à gagner du temps et à débuter les recherches avec davantage de professionnalisme le cas échéant.

Pourquoi et comment réaliser une fiche ?

Les zones de police signataires

Vous êtes interessés par ce Protocole ? N’hésitez pas à contacter le Département Projet au 04 229 58 10 ou via projet@alzheimer.be